Le Jazz comme on l'aime ...

Prochaine Réunion

samedi 24 juin 2017 à 21h

Les nouveautés du disque et diverses vidéos

Pierre CHRISTOPHE nous propose des nouveautés comme quelques extraits de la série de 9 CD de La Grande Parade du Jazz de Nice 1979.


On peut y entendre une foule de géants du jazz comme Carrie Smith, Mary Lou Williams, Harry Edison, Eddie Lockjaw Davis, Illinois Jacquet et bien d'autres.
Plus quelques extraits vidéo de concerts récents de notre club.

Prochain Concert

jeudi 4 mai 2017

GUILLAUME NOUAUX TRIO

Organisé par le
Hot Club Marennes-Oléron
en partenariat avec la
Mairie de MARENNES


Guillaume Nouaux nous propose Un voyage en Louisiane au début du siècle dernier, dans l'atmosphère des trios mythiques de La Nouvelle-Orléans...

Guillaume Nouaux à la batterie accompagné de Jérôme Gatius (photo) à la clarinette et Didier Datcharry au piano, interprète un répertoire ancré dans la tradition du jazz des origines, où se mêlent des airs de ragtime, de blues, de swing et des airs populaires de La Nouvelle-Orléans.

Habitué à sillonner l'Europe, le Guillaume Nouaux Trio a su fédérer un large public de connaisseurs et d'amateurs de jazz traditionnel, mais aussi un public simplement heureux de passer un bon moment en compagnie de musiciens généreux et qui aiment partager l'esprit festif de cette musique.

Un spectacle à ne pas manquer.

Adhérez au HOT CLUB MARENNES-OLÉRON

Téléchargez le formulaire et expédiez-le à l'adresse indiquée.

Ecoutez SWING FM
La Radio du Hot Club de Limoges

Astuce : savourez encore plus l'excellente programmation de SWING FM en HIFI, en connectant votre ordinateur sur votre chaîne, grâce à un câble standard disponible dans le commerce.

Abonnez-vous au Bulletin du Hot Club de France

Un magazine original traitant aussi bien de l'actualité des musiciens d'aujourd'hui que des grandes figures de l'histoire du jazz.

(Duke Ellington)

Ecoutez notre indicatif en entier

Nos partenaires

Echos et Nouvelles du Jazz

LES DIXIE-FOLIES 17° festival de JAZZ TRADITIONNEL LA ROCHELLE et sa région

Chaque année depuis 2001, un rassemblement d’orchestres de Jazz Traditionnel a lieu dans la région. Durant une semaine, il nous transporte à LA NOUVELLE ORLEANS.


Pour la 17ème année, LE DIXIE-FOLIES va faire vibrer La Rochelle aux rythmes endiablés des fanfares et offrir aux Rochelais et Charentais Maritimes des parades, Jam Sessions, concerts et bien d’autres animations …

 

L’événement a d’abord eu lieu à La Rochelle, puis rapidement il a été étendu à la périphérie et enfin sur tout le littoral de Charente-Maritime.

 

Pour cette 17ème édition, le Festival bien ancré à La Rochelle, se déploie donc à nouveau dans plusieurs communes du département : Angoulins, Aytré, La Jarne, Nieul sur Mer, L’ile de Ré (Ste Marie, Ars, La Flotte La Couarde) ainsi qu’à St-Palais et St-Georges d’Oléron.

 

Le Festival renforce un peu plus sa présence dans les rues : Fanfares en secteur piétonnier, mini concerts  improvisés par des pianistes en vadrouille… de quoi faire vibrer les fidèles amateurs de jazz traditionnel et les nombreux touristes.

 

Tous les détails sur le site du festival

LES CONCERTS DU HOT CLUB DE LIMOGES
   Saison 2016-2017

Les concerts ont lieu au CCM J. Gagnant
7, avenue Jean Gagnant
87000 LIMOGES

Réservations :

Hot-Club (Noëlle Ribière) : 05 55 34 37 40
CCM : 05 55 45 94 00

 

Lundi 13 Février 2017 - Piano à 4 mains : Stephanie Trick & Paolo Alderighi

 

 

On ne présente plus Stephanie Trick & Paolo Alderighi dans notre région, puisqu'on a pu applaudir ces brillants spécialistes du piano "stride" (mais pas seulement) cet été à Grand Village à Oléron. (voir chronique de leur disque ICI).

 

" On est sous le charme et l’on se laisse séduire sans songer à la moindre réticence devant tant de gaieté, de fraicheur, de joie de vivre et par l’aisance avec la quelle le couple se joue des difficultés. Le discours est sans arrêt riche et chantant ; chantant des histoires drôles, fraiches et piquantes, se gardant bien de nous révéler combien la face cachée est complexe et difficile : ça, ils le gardent pour eux, pour leurs 20 doigts, pour les 88 touches qui deviennent 176, pour leurs hémisphères droits et gauches amplement mis à contribution " (Pierre Christophe Président d'honneur du Hot Club Marennes-Oléron).

 

 

Lundi 03 Avril 2017 - Soirée BLUES IN LIMOGES

 

Le chanteur-guitariste Éric "Slim Cat" Vacherat  présentera donc les deux versions du groupe qu’il a fondé, Bourbon Street : celle en duo avec le guitariste Cyril Menet, et celle incluant une swingante section rythmique avec le bassiste Joël Arnaud et le batteur Ludovic Nagy.
Au fil du concert, ils seront rejoints par le brillant organiste limougeaud Benoît Ribière et par un Limousin d’adoption de longue date, le chanteur, guitariste et pianiste de renommée internationale, Bobby Dirninger.

 

Le HOT CLUB MARENNES-OLÉRON a un nouveau bureau

Lors de son Assemblée Générale du 6 février 2016, le Hot Club Marennes Oléron (HCMO) a pris acte de la décision de son Président - Fondateur, Pierre Christophe, de démissionner de son mandat pour raisons personnelles.


Un nouveau Bureau a été élu, à l'unanimité, par le Conseil d'administration.

Il est composé de :
- Président : Nicolas PREVEAUDEAU - Trésorier : Jean-Denis Griffon  - Secrétaire : Jean-Thierry Garrigues - Conseiller Artistique : Pierre Christophe.

Pierre Christophe est nommé Président d'Honneur du Hot Club Marennes Oléron, en hommage à toute l'œuvre accomplie en faveur du jazz au sein du club qu'il fonda en 1990. Toute l'équipe le remercie et apprécie qu'il reste au bureau en tant que Conseiller Artistique.

 

Et félicitations à Nicolas Prévaudeau qui a bien voulu reprendre le flambeau.

 

Les adresses mail et courrier du club restent inchangées.

PATRICK BACQUEVILLE QUARTET AU 13ème JAZZ IN VAUX

Quand un « souffleur », anche ou cuivre, projette de tenir en haleine son public toute une soirée, seulement soutenu par sa rythmique, si bonne soit-elle, il faut qu’il soit bon. Très bon. Le pianiste, lui, a tout un orchestre au bout des doigts. Mais un trombone ?

 

   

     photo : Mattieu Marquenet

C’est pourtant ce à quoi nous avons eu droit ce vendredi 20 novembre avec Patrick Bacqueville. Deux heures de beau trombone à la fois charnu et délié, « parlant » (comme cet instrument est si apte à le faire ), dans les traditions des Vic Dickenson, Tyree Glenn, mais aussi d’autres instruments tel le cornet de Rex Stewart. Mais avant tout, c’était du Bacqueville et du meilleur.

 

Le scat de Patrick renouvelle aussi largement la formule, (souvent encombrée de poncifs), par son humour, ses originalités sonores et son swing. Pour l’humour, notamment, il y avait une certaine parenté avec Clark Terry.

 

En évoquant, c’est difficile d’y échapper, quelques grands noms du jazz à propos d'un musicien comme Patrick, je me fais toujours le reproche de laisser entendre qu’ils en sont les imitateurs. Eh bien, non ! Patrick Bacqueville fait du Patrick Bacqueville. Point. Et c’est superbe.

 

Rythmique de classe, elle aussi : Pierre Maingourd qui m’évoque à chaque rencontre les sonorités et la finesse des grands bassistes ellingtoniens ; Stéphane Roger royal derrière ses tambours ; et un pianiste que je ne connaissais pas Patrice Authier, fournissant au soliste un parfait soutien ou prenant de jolis solos.

 

Un autre musicien à remercier, c’est Carl Schlosser, l’organisateur et sonorisateur de ces soirées Jazz in Vaux. Carl, organise-nous souvent des soirées de cette qualité !

 

A quand un CD de ce Quartet ?

 


PS  : Pour ceux qui situeraient mal Vaux sur Mer, c’est une jolie voisine de Royan dont la municipalité a créé un programme culturel de qualité dont ce « Jazz in Vaux »

 

Pierre Christophe

MÉMOIRE DE BLUES Documentaire avec Jacques Morgantini

MÉMOIRE DE BLUES est un documentaire long, en deux parties, consacré à l'oeuvre de Jacques et Marcelle Morgantini : leur rencontre avec les artistes de cette musique de référence. Photos, films super8, enregistrements inédits, illustrent l'aventure de ces deux pionniers de la connaissance du Blues en France.

 

Bon nombre de ces archives visuelles et sonores ont été captées en Aquitaine par Jacques Morgantini, ainsi qu'à Chicago par Marcelle Morgantini, lors de ses séances d'enregistrements.

Réalisées au cours des années 70, dans les Clubs des quartiers noirs Southside et Westside - à la fin de la grande époque du Chicago Blues - ces séances d'enregistrement permirent de découvrir de nombreux bluesmen inconnus, ignorés, de les faire connaître, et de leur permettre de vivre, enfin, de leur Art.
Tels furent les cas de Magic Slim, Jimmy Johnson, Willie Kent, Bobby King, Willie James Lyons, Joe Carter,Big Mojo Elem, ... Elles permirent aussi et renforcer la popularité des Jimmy Dawkins, Big Voice Odom, The Aces avec Fred Below, John LittleJohn, Eddie Clearwater, Hip Lankchan, Luther Johnson Jr ...

Avec MÉMOIRE DE BLUES - De la genèse de cette passion à la French Connection - Jacques Morgantini, en formidable passeur de mémoire, nous conte l'histoire d'une trentaine d'artistes en particulier, nous livre son émotion pour la musique du diable et ses sentiments face à la discrimination et à l'injustice sociale ! Ce documentaire, truffé d'anecdotes, devrait faire date dans l'histoire de la musique noire américaine !
MÉMOIRE DE BLUES paraîtra sous forme de deux DVD, d'une heure trente environ chacun !
Le Hot Club Marennes Oléron vous recommande vivement ce document exceptionnel.

Déjà en souscription à un prix avantageux!
SOUSCRIVEZ, dés maintenant,
pour soutenir financièrement la production en série de ce Double DVD
.

 

Contact : JACQUES MORGANTINI

Hommage à Jean CABU

 

Le Hot Club de Marennes Oléron veut rendre hommage au dessinateur CABU assassiné dans les circonstances tragiques que l'on sait au siège de Charlie Hebdo.
CABU était un ami du jazz authentique, il était présent à la soirée anniversaire des 80 ans du Hot Club de France et avait gentiment dessiné la couverture du 600° numéro du Bulletin du Hot Club de France (voir ci-contre).
La journaliste Anne Jouan a consacré un article dans "Le Figaro" qui résume bien les rapports de CABU avec le jazz :

Le Jazz aussi, est en deuil !!
Cabu n'écoutait que du jazz. "Pas celui des cochons qu'on égorge", ajoutait-il avec malice en référence au free jazz. Lui, c'était le jazz "qui donne envie de danser", celui qui swingue, celui de Cab Calloway, Lionel Hampton et Duke Ellington. Un soir, alors que nous étions tous assis dans la cuisine d'Archie Shepp, il avait expliqué au grand saxophoniste américain que c'était une honte d'aimer la musique à deux temps. Le rock ? Non mais quelle drôle d'idée ! Quand il avait su que j'allais faire la queue toute une nuit pour acheter des places pour David Bowie devant l'Elysée Montmartre, il avait tenté de m'en dissuader.

Echos du concert de Catherine Russell du 26 octobre 2013

 

A l'occasion de ce concert, Pierre Christophe a remis officiellement le Grand Prix 2012 du Hot Club de France à Catherine Russell.
Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu qu'il en fait dans le Bulletin du Hot Club De France N° 625 de novembre 2013.

La charmante, la swingante, la dynamique, la belle Catherine Russell l'a bien mérité, son prix, ce Grand Prix 2012 du Hot Club de France que j'avais le plaisir de lui remettre à l'occasion de son concert à Saint-Pierre d'Oléron le 26 octobre dernier.
Voilà une chanteuse qui ne se perd pas dans des vocalises gratuites et autres acrobaties mais pense ce qu'elle chante! Cela peut paraître la moindre des choses, mais faites donc une petite comparaison avec ce qu'on vous propose en général ! Et elle le vit aussi, ce qu'elle chante, avec un sens inné de l'art de la scène, développé au cours de sa longue carrière, sans effort et sans vulgarité racoleuse, mais au contraire un naturel et un dynamisme confondants. Le tout est servi par une voix chaude et claire, percutante à l'attaque, veloutée, mais pas mièvre dans la tendresse, les ballades; une voix pas ordinaire, une voix qui vous reste dans l'oreille comme celles de Carrie Smith, Jeannie Cheatham, Linda Hopkins dont elle rappelle l'abattage. Sans oublier son plaisir palpable d'être en scène pour elle-même et pour son public. À noter aussi l'excellent soutien de ses accompagnateurs dont on sent qu'ils se savent là pour la servir, elle, et non pour se mettre en avant, ce qui n'empêche pas de les écouter comme solistes avec un énorme plaisir. Catherine Russell utilisa, ce soir-là, un répertoire très classique dont plusieurs titres comportaient le mot" swing ". Comme je lui en faisais la remarque, elle me répondit: " Mais je ne peux pas vivre sans! " Tout est dit.

Pierre CHRISTOPHE

STAGES CHEZ JACQUES MORGANTINI

GAN (64)

tél : 05 59 21 56 59

Critique, organisateur de multiples séances d'enregistrement et concerts, Jacques Morgantini propose régulièrement des stages d'initiation ou de perfectionnement à la connaissance de la musique de jazz. Ces sessions se situent chez lui, par petits groupes, dans une ambiance amicale et décontractée comme seul Jacques Morgantini sait les créer. Ajoutons qu'il a été pendant une trentaine d'années le bras droit d'Hugues Panassié. Une expérience unique !